Le nettoyage des nichoirs est indispensable!

                                                                 

Chaque année, après la saison de nidification, il est nécessaire de nettoyer les nichoirs à oiseaux afin de préparer leur nouvelle venue…et les nouvelles nichées. Un nichoir doit en effet être débarrassé des matériaux du nid car ils abritent toujours des parasites en grand nombre. De plus, les oiseaux ne réutilisent pas les nids d’une année sur l’autre, mais reconstruisent toujours. Mais attention, avant de réaliser ce grand nettoyage, assurez-vous de ne pas déranger des chauves-souris, un loir ou un lérot, des guêpes ou tout autre petit animal qui s’approprient le nichoir en l’absence des hôtes à plumes !
Octobre, après la que la dernière nichée soit partie, est un mois idéal.
Vous pouvez le réinstaller après le grand nettoyage, ou le laisser au sec jusqu’au début de l’hiver pour ôter l'humidité, et le réinstaller ensuite pour que les oiseaux y passent les nuits froides. L'entretien du nichoir en février, juste avant la période de nidification, laisse aux occupants hivernaux l'isolation constituée par les matériaux du nid. Mais le risque de parasitage est toujours possible, même en hiver, surtout si le temps est doux.
Plusieurs avantages.
Dans la nature, cette opération de nettoyage n’a pas lieu (cavités d’arbre), mais elle présente néanmoins plusieurs avantages :

  • Les passereaux (mésanges, rougegorge, moineaux…) construisent un nouveau nid chaque année et ne réutilisent pas l’ancien nid. En l’absence de nettoyage, certaines mésanges reconstruisent un nid par-dessus l’ancien. Les matériaux ajoutés dans le nichoir rehaussent la hauteur du nid rapprochant dangereusement les oisillons du trou d’envol augmentant alors le risque de chute et/ou de capture par un prédateur (chat, corvidés…).
  • Le nettoyage prévient les risques de maladie et les invasions de parasites. De nombreux insectes s’abritent en effet dans les nids : perce-oreilles, puces, poux…
  • Le nettoyage permet également de vérifier la bonne étanchéité et surtout les fixations du nichoir. Vous éviterez ainsi la noyade ou la chute du nichoir.

Attention : ne pas déranger !

  • Le nichoir pour chauve-souris ne nécessite aucun entretien. Ne jamais les déranger : les faire s’envoler peut les tuer.
  • L’abri pour hérisson : aucun entretien ! Le hérisson fait lui-même son ménage.

 De l’huile de lin et de l’huile de coude !
C’est donc parti pour l’inspection générale de votre ou de vos nichoirs…Videz le nichoir de tous ses matériaux, brossez l'intérieur avec une brosse métallique, laissez sécher quelques jours.
Si besoin est, passez un coup de chalumeau pour détruire les parasites. 
On profite de l’occasion pour une inspection générale de l’état du nichoir et, le cas échéant, pour procéder aux réparations. On veille, par exemple, aux planches fendues et aux assemblages défaillants. Les fentes peu importantes peuvent être rebouchées avec un joint de silicone ou une pâte d’étanchéité quelconque. Les nichoirs trop endommagés sont réformés et remplacés.
Si nécessaire, lasurez l’extérieur du nichoir avec de l’huile de lin (ou cire d’abeille).
Evitez cependant les peintures (uniquement couleurs neutres noir, marron, kaki, la peinture n'est conseillée que si elle conserve au bois sa rugosité et si aucun de ses composants n'est toxique) : les oiseaux préfèrent le bois brut.
Ce traitement externe permet d’assurer une bonne étanchéité et la préservation du bois.
Attention, l’étanchéité du toit est contrôlée et on débouche les trous d’évacuation pratiqués dans le fond.
Nichoir trop vieux ? On le change !
Les oiseaux ne sont pas dupes, si votre nichoir est trop endommagé et qu’il laisse passer de l’eau et des courants d’air, ils ne le choisiront pas pour y installer leur prochaine nichée…
La LPO propose des nichoirs fabriqués en ESAT (Établissement et service d'aide par le travail) en bois brut issu de forêt gérées durablement: http://www.lpo-boutique.com/catalogue/aux-couleurs-de-la-lpo/nichoirs-lpo/
Petit rappel sur le mode de pose :
Où placer le nichoir ?  Sur un tronc d’arbre pour les nichoirs boîte-aux-lettres et à balcon ou un mur pour les nichoirs semi-ouverts.
Quelle orientation ? Evitez les vents dominants d’ouest ! Inclinez le nichoir légèrement vers le bas, le trou d’envol en direction du Sud ou Sud-Est.
Quelle hauteur ?  De 2 à 5 mètres au-dessus du sol.
Comment l’attacher ? Ne pas clouer directement sur l’arbre ! (sauf les clous alu Schwegler). Utilisez du fil de fer et entourez le tronc en intercalant des petits morceaux de bois pour serrer et protéger l’arbre.
Peut-on poser plusieurs nichoirs sur un terrain ? Oui s’ils sont destinés à des espèces différentes. 2 nichoirs destinés à une même espèce doivent être éloignés d’au moins 60 mètres (limites de territoires).

 



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA