Aigle de Bonelli, espèce menacée. L’Agence française pour la biodiversité (AFB) est désormais opérationnelle, avec la parution des décrets et la nomination des 22 membres de son conseil scientifique.

Organisme de référence, cette agence de 1 200 personnes devra tout à la fois être un centre d’expertise en matière de biodiversité, veiller au respect de la réglementation et mobiliser l’ensemble de la société autour d’un enjeu majeur : le dernier rapport du Fonds mondial pour la nature WWF relève en effet « une réduction de 58 % de l’abondance des populations de vertébrés » dans le monde depuis 1970. Tour d’horizon de ses missions et de ses défis.

L'article de la Croix