Pulvérisation de pesticides dans un champ à Godewaersvelde, dans le département du Nord, en avril 2015.
Les néonicotinoïdes et apparentés sont-ils entrés dans leur crépuscule ? La Commission européenne devait décider, fin 2016, de la suite à donner au moratoire partiel frappant, depuis 2013, certains usages de quatre insecticides suspectés d’être en cause dans le déclin des abeilles et des pollinisateurs. Le verdict n’est toujours pas tombé : la Commission maintient le moratoire et annonce au Monde avoir repoussé sa décision à l’automne 2017 – le temps pour l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) de finaliser une réévaluation complète des risques.