Les marées vertes envahissent déjà les côtes bretonnes, avec deux mois d’avance sur les autres années. Les plans officiels échouent à endiguer le phénomène, qui est meurtrier : jeudi 27 avril, un tribunal de Saint-Brieuc examinait le cas de Thierry Morfoisse, décédé du fait des émanations toxiques des algues en décomposition.

Plus sur Reporterre