Forêt de baobabs au Sénégal.

L’actualité scientifique est rarement prodigue de bonnes nouvelles pour l’environnement, la nature, la biodiversité et, en définitive, l’humanité. Il convient donc de se réjouir de l’annonce faite, jeudi 11 mai, par une équipe internationale de chercheurs dans la revue Science.

Elle suggère que le couvert boisé de la planète serait environ 10 % plus étendu que ce qu’avançaient les estimations antérieures.

Le Monde