http://files.biolovision.net/observatoire-rapaces.lpo.fr/userfiles/photosespces/CrcerelleFCroset.gif

Alors que les cadavres d’un oiseau rare et protégé, le Faucon Crécerellette, s’accumulent au pied des éoliennes de son parc du Causse d’Aumelas, l’entreprise ne prend aucune mesure pour limiter cette mortalité. Les gestionnaires du parc éolien, ainsi que les sociétés propriétaires, n’ont rien fait pour renverser la vapeur : si un système d’effarouchement des oiseaux a été mis en place, ce n’est que tardivement, et il s’est avéré inefficace.

Le communiqué de FNE