Le président brésilien est accusé de "brader" l'Amazonie

Quatre millions d’hectares de forêt amazonienne pourront désormais être exploités par des entreprises minières. Le président brésilien, Michel Temer, a décidé d’abroger le statut de réserve naturelle, accordé à ces terres en 1984 sous la dictature militaire.

L'article du Monde