Quatorze ONG pressent le Gouvernement à réagir face à l'effondrement de notre patrimoine écologique

"Nous ne pouvons pas ignorer plus longtemps le changement global et l'écroulement sans précédent des espèces, nous ne pouvons pas perdre plus de temps alors que nous connaissons les actions à mener", alertent les quatorze principales associations de protection de la nature françaises (dont FNE et la LPO).

Le communiqué d'Actu-Environnement

Les dirigeants des quatorze ONG ont formulé 19 propositions qu'ils ont classées en fonction des avancées déjà obtenues ou non et de leur importance, notamment au regard des objectifs d'Aichi à atteindre en 2020. Parmi les plus gros retards figurent la protection des zones humides, l'accompagnement de la transition de l'agriculture ou encore la suppression des incitations à détruire la biodiversité.